Catégories
Actualités de la clinique

FDG-PET supérieur au scanner pour prédire la rechute du mélanome après immunothérapie

La plupart des patients présentant une réponse partielle (PR) sur une tomodensitométrie (TDM) et une réponse métabolique complète (CMR) sur une tomodensitométrie (TEP) au fluorodésoxyglucose (FDG) doivent être considérés comme ayant obtenu une réponse complète et à faible risque de rechute de mélanome, selon les résultats de l'étude publiés dans le Journal de l'Académie européenne de dermatologie et de vénérologie.

Chez les patients atteints de mélanome métastatique, le traitement avec un inhibiteur du point de contrôle immunitaire anti-PD1 a produit une activité clinique durable. Néanmoins, il reste à identifier de forts facteurs prédictifs des résultats à long terme et du risque de rechute. L'étude a été conçue pour comparer l'imagerie FDG-TEP aux tomodensitogrammes pour distinguer l'absence de tumeur des tumeurs résiduelles chez les patients atteints de mélanome métastatique traités par immunothérapie anti ‐ PD1 entre octobre 2014 et octobre 2017. Les 26 patients (15 hommes et 11 femmes) ont tous été considéré comme en rémission complète; une tomodensitométrie et une imagerie TEP-FDG ont été réalisées dans les 2 mois suivant l'arrêt du traitement d'immunothérapie; et avait des cibles mesurables et bien identifiées sur les images numérisées. Les données sur la démographie, le traitement, les caractéristiques de la maladie et les résultats ont été obtenues à partir des dossiers médicaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *